jeudi 12 avril 2012

Petit papier


L’autre jour, il y avait un petit papier dans la boîte aux lettres.
Il y avait mon nom sur ce petit papier.
Cela signifiait que l’attente était enfin terminée.

Je suis allée au Bureau de poste, où patientait la boîte en carton qui m’était destinée.
La gentille dame qui était là m’a tendu la fameuse boîte…
… et mon chauffeur du jour (plus connu comme étant mon copain – ce sera D pour les besoins de la cause) s’est empressé de la prendre et de tourner les talons, non sans laisser échapper un rire diabolique.

         Moi : Ah! D! Donne-moi la booooîîîîte…!
         D : Non. Muhahahahaha!!!
         Moi : Mais je veux la prendre!

Finalement, une fois de retour à la voiture, mon copain diabolique de l’Enfer m’a donné la jolie boîte – mais seulement parce qu’il avait besoin de ses mains pour conduire.

À la maison, j’ai voulu ouvrir la boîte et admirer les livres – mes livres^^ – qui s’y trouvaient.
Le destin avait d’autres plans pour moi.

J’ai entâmé un combat à mort avec le papier collant qui enrobait presqu’entièrement la boîte et qui m’empêchait de poser les doigts sur les objets de ma convoitise. Toutefois, avant que je ne succombe – car l’emballage était définitivement en train de prendre le dessus –, des mains ont surgi dans mon champ de vision, brouillé par les larmes et la sueur – quel affrontement éreintant, n’est-ce pas? – et on saisi mon adversaire pour l’éloigner de moi, me permettant ainsi un moment de répit.

         Mon héros : Donne-moi ça. C’est pas compliqué…
         Moi : Mais qu’est-ce que…?

Et d’un mouvement sec, sans même utiliser mon arme (des ciseaux), mon sauveur, qui s’est avéré être ma gentille maman, a arraché tout le papier collant qui recouvrait la boîte.

         Ma maman : Et voilà.
         Moi : Oh, meeeuuurciii!

J’ai déposé les ciseaux – par pure précaution – et j’ai ouvert la boîte.

Ils étaient là.
Mes livres.

Je n’ai jamais eu autant de mal à croire à ce qui m’arrive qu’en cet instant où je tenais Le prince oublié et L’œil de glace dans mes mains.

Je me demande encore si tout ça est bien réel.

Si ça l’est, alors c’est tout simplement génial.

Si ça ne l’est pas, eh bien je ne veux pas me réveiller.

4 commentaires:

  1. Hahaha! Que d'émotions :)

    PS: je vais à Québec samedi et dimanche. Le mois dernier, à Trois-Rivières, j'ai vu plusieurs lecteurs repartir avec ton tome 1. Je tâcherai de garder un oeil sur tes bouquins en fin de semaine aussi!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, comme tu dis!

      Sérieux? Il y en a qui ont acheté mon livre??? Youpiiiiii!!!

      Tu me donneras des nouvelles des ventes de cette fin de semaine.

      PS - Merci de jouer aux espions!

      Supprimer
  2. Je crois que tu devrais écrire un livre sur les aventures d'une auteure qui publie son premier livre...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hahaha, ça pourrait être une idée... ;)

      Supprimer